"Le nain" Pär Lagerkvist

Publié le par Hervé

Lors de la renaissance italienne, le narrateur Piccolino est un nain dont la principale caractéristique, outre sa profonde laideur, est son cynisme, sa cruauté et son mépris universel avec pour seule exception son maître mais en sera-t-il toujours le protecteur?

 

Ce roman de Pär Lagerkvist, prix nobel 1951, est d'un cynisme incroyable, où la culture de la haine, du despotisme et surtout de la manipulation est à son apogée.

 

J'ai beaucoup aimé ce roman pour son style mais aussi pour le cynisme qui s'en dégage et la description de de l'influence de l'environnement d'une prince.

Une belle découverte (merci au libraire de la librairie Labbé de Blois)

Publié dans Romans étrangers

Commenter cet article

marco 24/01/2007 22:26

Heureux d'avoir pu faire decouvrir ce texte a un lecteur attentif, ce livre est une veritable pepite noire !
lelibrairiedelalibrairielabbedeblois

Hervé 30/01/2007 17:08

@Marco: Merci de votre visite; je suis avide de vos futurs conseils! A bientôt.

agapanthe 08/01/2007 22:55

Je ne connais pas du tout ce livre, mais le côté cynique et cruel m'attire, je note ce titre.

alice 08/01/2007 19:42

j'ai beaucoup aimé ce livre. effectivement, c'est extrêmement cynique et le personnage principal est haissable.

coco 05/01/2007 15:17

j'ai aussi eu l'occasion de lire ce livre et je n'ai pas été déçue; il est  troublant car le cynisme est porté à un tel paroxisme que nous ne pouvons qu'en rire.

jos du livrophile 04/01/2007 20:26

oui, les titres publiés ds cette collection sont souvent d'une très haute littéraire... niveau cynisme, ça déménage : "Les femmes préfèrent toujours les hommes insignifiants car ils leur ressemblent" ou "Quel aspect présenterait la vie si elle n'était pas dénuée de sens ? L'insignifiance absolue est la base sur quoi elle repose." ! merci pour cette belle découverte :)

Hervé 05/01/2007 08:11

Merci à tous les deux pour ces nouveaux titres à ajouter à ma LAL. Par ailleurs dans la même collection je recommande Jorge Amado