"La moustache" Emmanuel Carrère

Publié le par Hervé

Superbe et dérangeant !!!

 

Un homme se rase la moustache. Cela ne provoque aucun émoi auprès de sa femme, de ses amis! De cette absence de remarque, de considération, notre personnage bascule dans la folie. Mais a-t-il réellement eu la moustache? Est-ce une mauvaise plaisanterie de sa femme qui, pour le pousser dans ses retranchements feint de ne pas remarquer son changement, complote avec ses amis pour rendre fou son mari ?

 

Le talent d'Emmanuel Carrière est de nous plonger avec son personnage dans la folie, de ressentir son émoi, son début de folie; quant à la fin, elle est surprenante et difficilement supportable! 

 

Ce livre est troublant et m'a tenu en haleine. C'est surprenant, bien écrit et encore une fois quel talent pour insinuer dans l'esprit du lecteur, ainsi, le doute voire la folie! Ai-je bien lu? N'ai-je pas oublié un élément dans le texte qui me ferait revoir ma position quant à l'existence ou non de cette moustache ?

 

Je n'ai pas vu l'adaptation cinématographique mais je serais curieux de savoir si l'ambiance pesante qui transparait de ce livre est bien retranscrite.

A découvrir si ce n'est déjà fait!!

Publié dans Romans francophones

Commenter cet article

Valentine 20/12/2006 10:44

Si je puis me permettre, l'Adversaire est de loin le livre le plus abouti qu'ait écrit E. Carrère, sur un sujet tout trouvé, mais d'une manière étonnante - il prend le point de vue de l'écrivain sur un fait divers aussi romanesque que celui-ci. Là aussi, deux films ont été tirés du livre, inégaux. Quant au film tiré de la Moustache, c'est Carrère lui-même qui l'a réalisé, et je continue à me demander pourquoi il a fait ces choix-là, qui sont assez éloignés du livre, du moins pour la deuxième et troisième parties. Pour ses films, à mon avis, mieux vaut voir le très déroutant Retour à Kotelnitch (orthographe approximative...), documentaire où la réalité semble rejoindre les thèmes de prédilection de Carrère. Enfin, dans ses livres, il serait injuste d'oublier Hors d'atteinte, où l'on trouve déjà cette fascination pour le partage ténu entre raison et folie, entre réalité et fantasme.

Hervé 20/12/2006 10:59

Merci de ces deux conseils qui vont s'ajouter à ma liste à lire bien longue déjà! Je ne connaissais pas Hors d'atteinte. L'erreur est donc réparée!

loupiote 13/12/2006 20:20

De Carrère, j'ai lu L'Adeversaire et la Classe de neige que j'ai tous les deux beaucoup aimé.  Je mets celui-ci sur ma Lal.

Hervé 14/12/2006 07:38

@Loupiote: tu es la deuxième à me parler de L'adversaire. Je l'inscris donc sur ma LAL. Merci!

amandine 12/12/2006 20:31

Merci, je vais le noter mais cela sera quand je serai en manque de lecture ce qui n'est pas prêt d'arriver ;):)

amandine 11/12/2006 16:28

Alors moi je suis la plus forte, j'ai vu le film mais il me reste aucun souvenir. A mon avis cela n'a pas dû me marquer beaucoup.

Hervé 11/12/2006 19:06

@Amandine: tu peux lire le livre et le trouble qu'il entraîne te permettra de t'en souvenir!

clarinette 11/12/2006 12:50

Le film vaut le livre, à mon avis mais la fin est moins atroce...