Les blogs littéraires: un vrai danger!

Publié le par Hervé

J'aurais pu aussi intituler ce message :: Le blog origine d'une incompréhension ?

Non non j'ai préféré le danger:

 

Amies bloggeuses (et amis bloggeurs pour le peu que nous sommes), je vous en conjure arrêter d'écrire des articles sur les livres qui vous plaisent. Je sais bien que cela fait plaisir de communiquer notre passion pour un livre, mais...

Pensez aux autres !

Je vous trouve égoïste!

Vous me répondrez que je divague alors je vais être plus claire:

 

Par votre intérêt pour les livres et vos commentaires qualitatifs, vous excacerbez un de mes TOC celui de l'achat de livres. Il y a quelques mois soit avant l'intervention des blogs dans ma vie, je rentrais dans une librairie, je furetais puis j'achetais après conversation avec ma petite voix intérieure (oui j'ai une PAL importante mais bon cela semble bien je crois que je devrais le prendre...).

Mais à cette dimension s'ajoute maintenant le blog le vrai danger... Oui, oui! Je rentre dans une librairie, je regarde, je palpe le livre, je feuillette, je lis la quatrième de couverture comme d'habitude, tout en gardant le livre en main mes yeux se promènent et là badaboum je vois un autre livre ! Mon esprit ne fait qu'un tour: je l'ai vu sur le blog de Cuné ou de Majanissa, d'Anne. de Lorraine, de Cécile... Il est bien, je vais le prendre mais bien sûr je garde l'autre entre les mains.... Et me voilà avec une PAL encore plus longue.. Grrr!

Même si d'un air coupable, je repose les livres et laisse ma liste à lire augmenter, je ne me sens pas bien comme un noeud à l'estomac. L'ulcère n'est pas loin!

Ce n'est que le premier danger du blog et finalement le moins important ! Le suivant est plus pernicieux. Il vient à moi de manière fourbe.

C'est souvent un monsieur toujours bien habillé, costume sombre (sinistre?) , une chemise blanche, une cravate sombre, de beaux souliers, il est également toujours poli mais il manque singulièrement de bon sens : Vous ne l'avez pas encore reconnu? Le banquier.

 

Et là nous avons un vrai problème de communication pourtant tout le monde explique que nous sommes dans l'ère de la communication!!

 

- Le banquier: Monsieur votre compte en banque nécessite un approvisionnement.

- Pas de problème ma PAL est assez importante je peux, bien sûr, en gage de ma bonne volonté approvisionner mon compte. Je reviens dans 30 min et je vous les prête...

- Je crois que vous ne comprenez pas ce que je vous explique.... (pointe d'agacement sur son visage lisse):

- (je coupe la parole c'est pas poli je sais!): si si j'ai bien compris, Monsieur, mais je vous propose une solution, vous ne voulez pas!

- (avec le visage rouge) : Si vous continuez à être ironique voire désagréable, je vous prends votre carte bancaire et votre chéquier

- D'accord d'accord je vais faire quelque chose (je suis résigné). Excusez-moi Monsieur, vous avez Internet?

- Oui Monsieur!

- Je peux vous donner des adresses afin de comprendre le sur-développement de mon TOC

- Le banquier: Vous usez ma patience...

- D'accord je n'ai rien dit... J'avais une autre question concernant les prêts...

- Vous vous moquez de moi! Votre compte est tout le temps à zéro (je ne comprends pas le mot malgré le ton appuyé du banquier) et vous voulez un prêt !

- Mais c'est pour ma passion, je rêve d'ouvrir une librairie....

- Un commerce c'est pour faire de l'argent pas pour le plaisir.

- La lecture est une richesse importante...

- Je vous parle d'euros, de dollars, de yens... de pognon, de fric, de pèse, d'oseilles, de la monnaie, de ronds... En somme "faire" de l'argent, gagner le pactole...

- Chouette vous voyez nous parlons la même langue: la richesse des mots que vous utilisez est formidable. Dans les livres on retrouve toutes ses formulations... En plus vous parlez de yen, dollar, euros alors ne vous inquiétez pas vous retrouverez un rayon littérature japonaise, américaine et  européenne; j'ajouterai peut-être un rayon Moyen-Orient... Vous savez avec le pétrole de nos jours ils ont beaucoup comment vous dîtes de pèse? Vous me comprenez alors?

- DEHORS!!!! (pas si poli ce banquier)

 

Tant pis! je ne suis pas un grand adepte de la bibliothèsque, mais je me rends chez un bouquiniste, et j'économiserai pour m'acheter ma librairie un jour j'y arriverai !!!!!

 Voilà, amis bloggeurs, vous êtes la cause de ma maladie (ulcère), de l'incompréhension de mon banquier mais je ne suis pas rancunier...

Je vous remercie pour vos découvertes et suggestions (surtout pour oublier la rentrée) !

Publié dans Humeur

Commenter cet article

Barbabella 10/10/2006 20:57

Sympa cet article ! Ainsi que la présentation dans "texte libre" : j'ai les mêmes soucis :) Pourquoi ne pas créer un club des lecteurs anonymes ? Peut-être parce qu'aucun de nous ne souhaite guérir d'une maladie quand même bien agréable ;-) En tout cas, les banquiers ont toujours bon dos... ce n'est quand même pas leur faute si on claque notre salaire en bouquins ! ;-) J'ai eu la chance de bénéficier d'une super biblio ces dernières années, ce qui m'a évité bien des achats que je n'aurais pas pu faire de toute façon. Mais depuis mon déménagement, ce n'est plus du tout la même chose... Heureusement, d'une certaine façon, je n'ai quasiment pas de temps libre ces derniers mois... Et comme je suis sympa, je te déconseille fortement de cliquer sur le lien vers mon blog : c'est pour ton bien, on ne sait jamais, je ne voudrais pas contribuer à aggraver tes soucis :)

Hervé 15/10/2006 11:56

@ Barbabella: merci pour ce commentaire malheureusement je connais déjà ton site ce qui contribue à la colère de mon bânquier même s'il n'est pas entièrement responsable de la déroute financière. Toutefois il pourrait très bien faire un don sur un compte bancaire à part pour augmenter mon accès aux livres -;)

Johanna 18/09/2006 09:53

Je te comprends car je suis moi aussi une acheteuse de livres compulsive.Je ne peux pas entrer dans une librairie sans que mon porte-monnaie y laisse des plumes. Voici les solutions que j'essaie d'appliquer depuis quelques mois (je dis bien que "j'essaie") :
1) dresser une liste des livres que j'aimerais lire (et si possible m'y tenir).
2) trouver mon bonheur auprès des bouquinistes et autres magasins de livres d'occasion.
Evidemment ça a l'air facile par écrit mais en pratique...
 

Hervé 18/09/2006 20:34

@Johanna: je suis d'accord avec toi MAIS il est dur de se tenir.qu'à la liste. pour ce qui est de ton deuxième point, je fais maintenant la même chose.

Anne-Sophie 13/09/2006 17:22

Bonjour...
eh bien... voilà... je suis une nouvelle bloggueuse... qui ne m'intéresse qu'à ... la littérature... eh oui... avec un peu de chance (?!), je vais vous donner envie de lire et d'acheter de nouveaux livres! eh là la ruine! Je présente un à deux romans fraîchement publiés par semaine, un français et un étranger... Cependant, cela va peut-être vous rassurer, il y a quelques livres, français, que je n'ai pas appréciés... cela vous fera faire quelques économies!
Une amie lectrice qui ne manquera pas de repasser sur ce blog!

PETIT ANGE 11/09/2006 19:38

dois-je te remercier pour l'incitation à la débauche bancaire?....le livre que tu viens de me citer à l'air pas mal ....bref je vais voir...
je viens de d'avoir une idée !...pour soulager ta carte, tu peux peut-étre
vendre qqles livres d'occasion....et comme cela ton banquier est ok et nous on est gagnant...
amitiés isa

sylire 09/09/2006 13:46

L.L.O. Un nouveau sigle sur lequel méditer....