"Biographie de la faim" Amélie Nothomb

Publié le par HERVE

"Non et non je n'achèterai pas... Nothomb. C'est vraiment trop commercial". Finalement j'ai craqué!

Et Amélie Nothomb est toujours brillante, mégalomane... et agaçante.

Dans "Biographie de la faim", j'ai erré avec sa famille de diplomate du Japon à l'Inde, en passant par New-York, Dacca, Bagan. Ses descriptions avec son regard d'enfant sont étonnantes, comiques et sarcastiques: j'aime beaucoup son arrivée au lycée français de New York et la critique aigre-doux de l'élitisme français, sans compter la drôlerie de sa potomanie ou de son alcoolisme.

Cela m'a également rappelé "Stupeurs et tremblements" avec les conflits et incompréhensions de la société dans laquelle on peut vivre.

En somme une bonne lecture de divertissement!

Publié dans Romans francophones

Commenter cet article

Robbie 25/10/2008 20:39

le 1er Nothomb que j'ai luc'est par celui-ci que j'ai commencé à aimer cet auteur

lecteur 19/02/2008 15:01

Mauvais , mauvais livres , j' en ais lu deux et j' ai été etonné de la profondeur du creux de ses livres, par deux fois ( stupeur ... et métaphysique ....), les 40 premières pages de ce dernier se lisent en effet avec le sentiment d' une lente agonie dont on ne sortira pas! Triste!

Cécile de Quoide9 18/10/2007 02:46

Amélie Nothonb c'est le coup de gueule du moment sur mon blog... Peplum est de loin le plus mauvais livre que j'ai lu en 2007. Il faut dire que je n'ai pas aimé non plus Hygiène de l'Assassin, que j'ai arrêté les combustibles en cours de lecture tant c'était pénible et que le seul qui m'a vaguement plus c'est ma métaphysique des tubes même si je me suis demandé pendant les 40 premières pages si j'allais finir ou pas... mais bon comme ça n'en faisait que 160 et que c'était écrit très gros, j'ai persévéré.

akialam 05/09/2007 23:15

J'ai assez aimé celui-là cette réflexion sur certains aspects de la société et le duel moral entre les personnages...

Amelie 27/05/2007 11:27

J'adore Amélie Nothomb, mais je n'ai pas lu ce livre, j'ai décidé comme toi qu'il était trop commercial, donc je me contente de lire les livres plus anciens et (un peu) moins connus.