"Ainsi mentent les hommes" Kressmann Taylor

Publié le par HERVE

Le roman épistolaire "Inconnu à cette adresse" est une merveille de subtilité.

Là encore, Kressman Taylor réussit avec une belle langue à rendre ces personnages riches, l'ambiance est bien décrite; on imagine les personnages l'un odieux (il méprise sa famille), l'autre pris dans ses remords (translation entre le fait d'avoir tué une marmotte et la mort violente de son professeur d'histoire)... Et toujours un fil conducteur, le basculement insidieux de l'homme ou de l'enfant dans la haine, la solitude. Dans la dernière nouvelle, le talent de Kressmann Taylor se révèle encore plus, grâce aux descriptions physiques et psychologiques du personnage principal; à sa lecture on vit avec la souffrance et l'abnégation de cette femme de ménage atypique.

En somme une bonne lecture mais pas une grande évasion tant l'auteur ne laisse que très peu de chance à ses personnages.

Publié dans Romans étrangers

Commenter cet article

sybilline 16/07/2008 22:29

Sans connaitre ce livre, mais ayant lu le superbe "Inconnu à cette adresse" et le passionnant "Jour sans retour" il ne fait aucun doute que l'auteur est préoccupée par les thèmes du mal dans toutes ses occurences...