Iran

Publié le par Hervé

Bonjour à tous,
 
Me voilà rentre depuis un peu plus d’un mois je ne vous ai point raconteé mon dernier mois en Iran et mes premières impressions de retour.
 
Alors que de joies mais aussi que de déceptions !
 
Un ami infidèle
 
Cet ami n'est pas dans la liste mais a travers vous je voudrai lui adresser une partie de ce courriel.
 
Pendant six mois tu as été fidèle puis tu m'as trahi j'en suis encore blesse. Les premiers mois du voyage tu marchais derrière moi, me soutenais dans les moments difficiles.
 
Je sentais ta présence agréable... au fil du voyage notre relation s'est détériorée.
 
Oh! déjà en Birmanie, tu m'as alerté, sommé de partir, j'aurais du alors comprendre que tu n'étais pas aussi fidèle que je le croyais
 
Arrive en Inde tu as à nouveau marche dans mes pas, me portant parfois d'un endroit a l'autre lorsque le courage me manquait. Dans la vielle ville de Varanasi tu ne t'impatientais pas, a Udaipur tu es resté dix jours sans me bousculer... Tu étais vraiment un ami que j'appréciais beaucoup, je me sentais bien, j'avais confiance... Mon périple avançant, tu t'es porte a ma hauteur mais tu restais cet ami dont tout le monde rêve en voyage... Puis au Pakistan, tu es arrive à ma hauteur tu n'étais plus dans mes pas mais a cote de moi, plus pressant non oppressant!
 
L'Iran fut un moment difficile entre nous, nos relations se sont largement détériorées, tu devenais agressif, me sermonnais: "Pourquoi ne pars-tu pas visiter ce monument?" Ma réponse ne te satisfaisait jamais tant le je suis fatigue que je rencontre de nombreuses personnes intéressantes et discute avec eux. Malheureusement tu étais de plus en plus odieux, tu te fâchais, me réprimandais.
 
Tu n'étais déjà plus MON ami!
 
C'était à mon tour d'être dans tes pas tant a Chiraz qu'a Isfahan, tu m'entraînes, me pousses à la recherche d'un billet de retour pour la France.
 
J'arpente les rues a la recherche d'une agence de voyage acceptant les cartes de crédit, je n'ai pas assez de dollars pour vivre et acheter un billet de retour, je te violente en attendant le dernier moment. C'est difficile mais tous les jours tu me rappelles cet impératif "Achète le billet d'avion" Tu me traînes, tu es de plus en plus agressif. Tu es content, satisfait de ta trahison! Et je t'ai cédé.
 
Je comprends alors que notre amitié fut intense malheureusement notre séparation est inévitable.
 
Oui tu fus mon meilleur compagnon tout au long de mon voyage puis ton attitude au fil des jours a changé.
 
Mais je te réaffirme, te le répètes : Tu as été odieux, tu as insisté, tu m'as pressé pour rentrer.
 
Oui! Le temps est un ami infidèle
 
 
 
Dans mon précédent message , je vous avais abandonné à la frontière pakistano-iranienne.
 
Dès la descente du bus pakistanais de nombreux personnages viennent proposer du change mais le taux pour un occidental est évidemment différent de celui pour les pakistanais et je reçois alors l’aide innatendue d’un jeune couple pakistanais qui refuse de changer leur argent si je n’obtiens le même taux qu’eux! Ca marche ! Me voilà un homme riche avec mes nombreux rials !
 
Si la douane pakistanaise est une simple formalité seule l’attente est un peu longue le temps d’écrire dans de nombreux cahiers son numéro de passeport et autres rennseignements, je découvre l’Iran d’une drôle de manière !
 
J’entre sur le territoire iranien beaucoup plus vite que prévu…. Je trébuche sur une barre en fer et me retrouve en Iran avec mon orteil en sang! Mes bienfaiteurs pour le change en observant la scène ne rigole absolument c’est l’inquiétude qui domine ! En effet immédiatement la dame me demande de m’asseoir, sort des mouchoirs en papier et me donne un désinfectant et une pommade… un avant goût de l’hospitalité iranienne !
 
 
 
Taxi commun
 
Toman/rials
 
Bam une merveilleuse citadelle errance je m’allonge ds la citadelle
 
Premier contact avec des iraniennes
 
La guesthouse
 
Ma barbe est impopulaire
 
Yazd rencontre avec des docteurs, un ami iranien
 
Chiraz une arnaque au taxi
 
Kerman décevant
 
Iran et stéréotypes
 
Isfahan le foot les mosquees, la guesthouse l’alcool les rencontres une appréhension du retour

Publié dans Récit de voyage 2003

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

enna 31/08/2007 15:04

Bonjour, j'ai passé un semaine en Iran cet été, et c'est vraiment un pays si chaleureux, les gens sont si curieux des autres...malheureusement une semaine c'était trop court, mais c'est une déstination qui reste dans mon coeur et que je poursuivrai plus tard!

alain 16/08/2007 18:50

quel périple,bravo.Cela me rappelle un ami avec lequel j'étais etudiant en médecine (1962)et qui en 2ieme année a fait son voyage de noce St Etienne-Kaboul avec une vieille 2CV bonne pour la ferraille en France;mais qu'il a vendu tellement bien là-bas que cela lui a payé le voyage retout en avion par Moscou.amitiés

Fanyoun 01/08/2007 13:37

J'aime beaucoup ton récit de voyage et l'Iran semble magnifique. As-tu lu Persépolis de Marjane Satrapi ? Je t'avoue faire mopi aussi ma traversée iranienne, d'une manière différente de la tienne. Actuellement en plein divorce, les déceptions font également parties de ma vie mais également les surprises, les espoirs, la fidélité et la sincérité. Gardes en toi le souvenir de ce pays magnifique au passé historique si riche.

Hervé 06/08/2007 19:08

Fanyoun,Merci pour ton message.Je n'avais pu tout dire sur cette partie de mon voyage. Je garde un souvenir encore 4 ans après inoubliable. La population est d'une gentillesse incroyable. Souvent à Paris quand je parle de ce pays on ne me comprends pas mais je croiis qu'il faut rencontrer des iraniens pour comprendre combien ce pays est riche de cultures et de personnages extraordinaire (cf par ex.Marjane Satrapi)

Anne 22/06/2007 09:04

Quand est-ce que tu reviens nous donner des nouvelles :-(

Emeric 13/06/2007 16:12

Hervé, c'est avec un grand plaisir que je relis tes peripeties dans ces contrées si lointaines pour moi. Je me rappel que j'ai voulu t'accompagner à une moment suivre ta routes quelques temps surtout en Iran, t'en souviens tu ? Malheureusement il fallait que je commence à travailler...Je regrette vraiment l'Iran, qui est le pays parmis ceux que tu as parcourus, que j'aurais le plus aimé visiter.